Grande nouvelle : Beauval devient refuge LPO !

« Nous travaillons dans la même direction à savoir : la protection du vivant ! C’est pour cela que nous sommes très heureux et fiers que Beauval devienne Refuge LPO* aujourd’hui », c’est par ces mots qu’Allain Bougrain Dubourg, président de la LPO France a conclu son discours avant de signer la convention avec Rodolphe et Delphine Delord, directeurs du ZooParc de Beauval. La joie et l’émotion de travailler « main dans la main à la protection de la faune locale » étaient perceptibles ! La famille Delord et Allain Bougrain Dubourg se connaissent depuis longtemps et sont motivés par la même passion : la protection de la cause animale. Cette labellisation s’est faite en présence de Yves Verilhac, directeur général de la LPO France et de Christian Andres président de la LPO Centre-Val de Loire qui a souligné le dynamisme et le professionnalisme des équipes de Beauval. Beauval figure désormais parmi les 200 refuges LPO que compte la région Centre-Val de-Loire et sera le plus vaste puisqu’il s’étend sur 200 hectares !

Harpie féroce de Beauval

Discours de Allain Bougrain Dubourg, Président de la LPO

En devenant Refuge LPO, le ZooParc de Beauval et Beauval Nature s’engagent donc à mener différentes actions en faveur de la faune locale. Oui, car à Beauval il n’y a pas que des animaux exotiques, il y a une multitude d’espèces qui vivent sur le site de jour comme de nuit ! « On ne compte pas moins de 70 espèces d’oiseaux sauvages ayant élu domicile à Beauval », se réjouit Gabriel Michelin, chargé de mission Conservation pour Beauval Nature. Ainsi, oiseaux, insectes, amphibiens, petits mammifères, chauves-souris font l’objet de recensement et d’études approfondies pour réfléchir à renforcer leur protection et mettre en place des aménagements. Beauval va rapidement multiplier les actions : plantations d’essences locales pour séduire de nouvelles espèces, coupe des arbres et de l’herbe au bon moment et de la bonne façon, réflexion sur la position des lumières artificielles, installation de gîtes et de nichoirs aux 4 coins du parc, création de jachères… Le but ? protéger les espèces, accroître les populations et sensibiliser le public à cette nature de proximité sur les différents sites de Beauval : parc, hôtels, alentours…

Par ailleurs, Beauval, à travers Beauval Nature, s’engage à soutenir deux programmes de conservation d’espèces menacées initiés par la LPO.

  • « Protéger les visons d’Europe » :
    Le vison d’Europe est l’une des espèces les plus menacées en France. Elle est classée en « danger critique d’extinction » par l’UICN**. Dans l’Hexagone, la population de ce petit mammifère (mustela lustreola) serait passée en-dessous de la barre des 250 individus. On ne le retrouve que dans 7 départements du sud-ouest de la France. Le programme mis en place par la LPO et soutenu par Beauval Nature vise à accroître la population du vison d’Europe dans le bassin de la Charente.
  • « Protéger les rapaces » :
    Ce programme a pour but de protéger une vingtaine d’espèces emblématiques de rapaces menacées par l’activité humaine comme le gypaète barbu, l’aigle de Bonelli, le faucon crécerelette, le balbuzard pêcheur, le grand-duc d’Europe… et les espaces dans lesquels ils évoluent.
Harpie féroce de Beauval

Discours de Delphine Delord, directrice associée du ZooParc de Beauval et vice-présidente de Beauval Nature

Cette labellisation LPO officialise le travail et les efforts de Beauval menés en faveur de la biodiversité locale depuis plusieurs années. À travers la signature de cette convention, Beauval engage ainsi toute l’entreprise dans cette démarche de préservation de la nature.

C’est aussi à cette occasion qu’a été inaugurée la nouvelle Maison Beauval Nature tout juste rénovée. Située sur son emplacement historique, elle a pour objectif de renseigner les visiteurs sur les actions de conservation menées par l’association. Jeux, activités, panneaux pédagogiques, globe géant, comptoir d’informations… à travers ces animations et les échanges avec nos médiateurs scientifiques, le visiteur est invité à prendre conscience des enjeux de la conservation qu’elle soit locale ou menée à l’échelle mondiale. Au cœur du ZooParc, la Maison se fait donc le porte-parole de « missions qui changent le monde » soutenues par Beauval Nature.

Ce 17 juin restera une grande journée pour Beauval en mettant la conservation à l’honneur à travers ces deux événements, en présence d’Allain Bougrain Dubourg ! D’autant que Rodolphe Delord, président du ZooParc de Beauval, a également annoncé la création d’un centre de soins pour la faune locale à Saint-Aignan-sur-Cher. Ce futur hôpital pour animaux est qualifié de « lumière d’espoir » par Christian Andres, président de la LPO Centre-Val de-Loire.

*Ligue pour la Protection des Oiseaux
**UICN : Union internationale pour la conservation de la nature

 
En savoir plus sur les Refuges LPO :
On compte plus de 40 000 Refuges LPO en France (propriétaires fonciers, particuliers, municipalités, entreprises), ce qui représente 50 000 hectares de protection de la faune locale. Plus que centenaires, les premiers ont été créés en 1912.

Harpie féroce de Beauval

Signature officielle de la Convention de Refuge LPO pour le ZooParc de Beauval

Articles similaires