Beauval Actus

Toute l'actualité du ZooParc de Beauval

Les cochons pygmées réintroduits en Inde

L’espèce a été redécouverte en 1971 dans la région d’Assam en Inde alors que les spécialistes la pensaient éteinte ! Le cochon pygmée (Porcu salvania) est le plus petit et le plus menacé des cochons sauvages. Vraiment petit et léger, il mesure entre 25 à 28 cm de long seulement pour un poids plume d’environ 9 kg !

Actuellement, la population totale dans le monde du cochon pygmée est estimée à seulement 200 individus environ, classant l’espèce en « danger critique » d’extinction. Cette population est uniquement concentrée dans les prairies d’herbes hautes du Parc National de Manas en Inde. L’association Aaranyak, soutenue par Beauval Nature, a mis en place un programme de reproduction ex situ et de réintroduction de l’espèce. Ainsi, entre 2006 et 2021, 144 cochons pygmées nés dans le programme d’élevage ont pu être réintroduits dans trois zones protégées du Parc National de Manas.

Beauval Nature se mobilise pour sauver les cochons pygmées

En Asie, c’est l’un des 18 programmes soutenus financièrement par Beauval Nature. Depuis 2009, près de 15 000 € ont été versés par Beauval Nature auprès d’Aaranyak afin de préserver les cochons pygmées.

Cochons pygmées : les 5 missions principales d’Aaranyak

Aaranyak, Organisation Non Gouvernementale (ONG) fondée en 1989, est actuellement membre de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). Elle agit pour la préservation de nombreuses espèces dont le cochon pygmée et le marabout argala (Leptoptilos dubius), 2 programmes soutenus par Beauval Nature. Voici les 5 principales missions d’Aaranyak au sujet des cochons pygmées : programme de reproduction ex situ ; réintroduction dans la nature, des individus nés dans le programme d’élevage ; suivi des individus réintroduits à l’aide de caméras pièges ; restauration de l’habitat et lutte contre les espèces végétales invasives ; éducation des populations locales à la protection de l’habitat des cochons pygmées.

cochon pygmée vu dans une caméra piège

12 individus réintroduits en 2021 dans le Parc National Manas

Aaranyak et Beauval Nature ont permis la réintroduction de 12 cochons pygmées (5 mâles, 7 femelles) à Rupahi, dans le Parc National Manas en juin 2021. Afin d’assurer le suivi des cochons pygmées sauvages, 85 pièges photographiques ont été déployés sur 69 hectares dans les prairies de Panbari. Une grande première dans cette zone. Les fonds versés par Beauval Nature ont permis l’achat d’émetteurs radios qui permettront de suivre les individus réintroduits. Une campagne d’élimination des Chromolaena, espèce végétale invasive, a été conduite sur deux sites d’une superficie totale d’un km² à Kuribeel. L’association a également effectué une étude de l’habitat à Orang (espèces invasives, couvert végétal) dans l’optique de futures réintroductions de cochons pygmées dans cette zone.

En savoir plus sur Aaranyak

Vous souhaitez continuer à soutenir Beauval Nature, ses 56 programmes de conservation et 12 programmes de recherche ? Et notamment le programme de conservation des cochons pygmées ? Vous le savez, rien de plus simple. On compte sur vous !

Faire un don

Articles similaires