Gorilles réintroduits au Gabon – Vers l’île de relâcher

Alors que se déroule en ce moment même le troisième jour de l’extraordinaire voyage de Kuimba et Mayombé, les deux femelles gorilles nées au ZooParc de Beauval, laissez-nous vous raconter leurs aventures d’hier, depuis l’arrivée au Gabon.

Une nuit à l’aéroport Léon Mba de Libreville

Rodolphe Delord et Manon dans l'attente des gorilles

Le 24 juin à 19h, les deux femelles gorilles des plaines de l’Ouest sont arrivées à l’aéroport de Libreville. Après 6h de vol où les gorilles étaient en soute, Delphine et Manon sont impatiente de les voir arriver. Si une multitude de questions se bousculent dans leurs têtes le temps du déchargement, elles sont toutes balayées lorsque les caisses de transport touchent le sol. Kuimba et Mayombé vont parfaitement bien et ne semblent pas être particulièrement agitées.

Nourrissage de Kuimba, l'une des femelle gorille

On s’affaire au nourrissage et aux examens de contrôle avant de préparer une longue nuit de veille. Dans la zone de gendarmerie de l’aéroport de Libreville, l’équipe du ZooParc de Beauval se relaie tout au long de la soirée jusqu’au levé du jour. Pendant que certains se privent de sommeil, Kuimba et Mayombé, elles, profitent d’un repos bien mérité après une journée riche en émotions.

De Libreville à Franceville

L'avion menant les gorilles au lieu de réintroduction

Aux alentours de 9h le mardi 25 juin, tout le monde est de nouveau à pied d’œuvre. Kuimba et Mayombé sont transportées dans l’avion du président gabonais Ali Bongo, jusqu’à Franceville. Les deux femelles sont sous bonne escorte pendant l’heure que dure ce nouveau voyage. L’équipe complète de Beauval, ainsi que plusieurs personnes de la Fondation Aspinall sont à leur côté.

Soigneur aux côtés des gorilles réintroduites

Manon et Delphine ne sont jamais loin des caisses de transport. Leurs mains collées aux parois, elles ne tarissent pas de mots doux pour rassurer et sécuriser leurs protégées.

La dernière étape du voyage

L'hélicoptère, dernière étape avant la réintroduction des gorilles

L’île de relâcher se situe dans un coin reculé du Parc National des Plateaux Batéké, aucun avion ne peut s’y rendre directement. Il reste donc encore une toute petite étape avant que les deux femelles gorilles puissent commencer leur participation au programme de réintroduction d’espèces : un dernier trajet de 30 minutes en hélicoptère.

Mayombé part en première vers la zone de relâcher

Le véhicule ne peut contenir les deux gorilles et doit donc effectuer deux voyages pour les acheminer. Mayombé part la première, avec Delphine à ses côtés, ainsi que le directeur du parc national pour ce moment d’exception. En attendant le retour de l’hélicoptère, Kuimba s’offre une petite pause repas avec l’aide de Manon, qui ne cesse de l’encourager et de la féliciter.

Gorilles réintroduits au Gabon – Le commencement !

Bateau en approche de l'île de réintroduction

Il est désormais 14h, les gorilles et les personnes qui les accompagnent posent enfin le pied sur les plateaux de Batéké. L’équipe se déplace en bateaux sur le fleuve qui traverse cette zone jusqu’à l’île de relâcher. Le soulagement prend alors le pas sur l’adrénaline de ces deux derniers jours.

Un mâle gorille précédemment réintroduit

Pendant ce trajet, on devine dans la forêt environnante la présence d’autres gorilles. On aperçoit dans la verdure environnante un mâle adulte, précédemment réintroduit. Plus de doute, on approche du lieu ! Une fois sur place, Delphine et Manon sont auprès des gorilles tandis qu’Antoine réalise les derniers examens sous l’œil attentif de l’équipe de la fondation Aspinall, prête à prendre le relais d’ici quelques minutes.

Mayombé prête à être réintroduite

Les caisses de transport sont acheminées vers l’île, dans un petit corridor séparant la zone d’observation (où se trouvent les soigneurs et vétérinaires du ZooParc de Beauval et les équipes de la Fondation Aspinall) de la zone de vie où aura lieu l’adaptation des deux femelles gorilles.

Mayombé réintroduite

Mayombé sort la première. Elle ne marque qu’une courte hésitation avant de foncer découvrir cet espace inconnu. Elle est rejointe par Kuimba. Cette dernière, dans un mélange d’émotions liées à la découverte court directement dans l’eau, barrière naturelle entre l’île de relâcher du reste de la forêt. Fort heureusement, habituée à vivre au bord de l’eau au ZooParc de Beauval, elle parvient à se hisser rapidement sur la berge. Loin d’être perturbée par cet épisode, Kuimba repart de plus belle à travers les hautes herbes.

Kuimba réintroduite

Après les avoir observées un long moment, Delphine et Manon s’installent dans la zone d’observation pour la nuit, tandis que le reste du groupe repart au campement, à 40 minutes de l’île. La tension peut enfin retomber après cette expédition remplie d’émotions. La réintroduction de Kuimba et Mayombé ne fait que commencer !

Articles similaires