Beauval Actus

Toute l'actualité du ZooParc de Beauval

Aidez-nous à sauver les magots du Maroc !

De nombreux incendies sont survenus au Maroc depuis le début de l’été en raison d’une sécheresse intense. Au nord du Maroc depuis le 25 juillet, 7500 hectares de la forêt de Bouhachem ont déjà été anéantis, une surface représentant plus de la moitié de cet espace forestier abritant une zone à intérêt bioécologique de priorité. Sur les 4 000 magots du parc, soit un tiers de l’espèce dans le monde, plusieurs centaines sont déjà morts ou en grand danger en raison du manque de nourriture et d’eau. Il est à craindre que nombre d’entre eux soient victimes de brûlures mortelles ou de dommages causés par l’asphyxie et la fumée dans leurs poumons.

Notre partenaire, l’association Barbary Macaque Awareness & Conservation (BMAC), a malheureusement constaté la mort de nombreux magots à proximité de son centre. Un drame pour la conservation de l’espèce ! Pour venir en aide à notre partenaire la BMAC sur place, Beauval Nature lance une collecte de fonds.

Faites un don. Toute participation est déductible des impôts à hauteur de 66% !

Je fais un don

Beauval Nature donne 10 000€ pour la sauvegarde des magots touchés par un incendie au Maroc

10 000€. Une somme non négligeable mais nécessaire. C’est le don d’urgence effectué par Beauval Nature pour la BMAC qui agit pour sauver les magots menacés par le terrible incendie. Beauval Nature, qui soutient BMAC, appelle toutes les personnes émues par cette catastrophe à participer à sa collecte :

Lien de la collecte

incendies au Maroc

©Barbary Macaque Awareness & Conservation (BMAC)

À quoi vont servir les dons ?

Au cours des prochaines semaines, les bénévoles de la BMAC vont mener une enquête sur les zones touchées par l’incendie pour déterminer combien de macaques ont survécu. D’ores et déjà, ils viennent au secours des groupes de magots proches du centre et grâce notamment au don de Beauval Nature (10 000€), ce soutien pourra être étendu à d’autres groupes de magots dès qu’ils pourront être localisés.

S’il a finalement pu être éteint, l’incendie a causé d’énormes dommages. Des villageois ont été touchés dont des familles de l’association. Les villages environnants ont été endommagés, les récoltes brûlées et le bétail tué. Cependant, les bénévoles de la BMAC ne peuvent pas encore accéder à la forêt incendiée. La BMAC vient en aide à une cinquantaine de familles de deux villages détruits par l’incendie en leur fournissant des colis alimentaires d’urgence et des fournitures médicales de base. Par la suite, et notamment grâce aux dons, la BMAC va pouvoir échanger avec la population locale pour établir un plan sur la manière dont les villages et la forêt peuvent être mieux protégés contre les incendies. L’association aura également pour objectif d’améliorer la gestion de l’eau et d’effectuer des sensibilisations à ce sujet.

15 000 individus, une espèce classée « en danger »

Estimée à 17 000 individus en 1975, la population totale de magots est aujourd’hui évaluée à 15 000 individus. Classée espèce « en danger » par l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), le magot est menacé par la perte de son habitat, due à une exploitation forestière intensive et au défrichement des terres pour l’agriculture et le pâturage. De plus, le magot est victime du commerce illégal pour le marché des Nouveaux Animaux de Compagnie (NAC).

En savoir plus sur les magots

Dernier primate africain présent au nord du Sahara, le magot ou macaque de Barbarie reste la seule espèce de singe à se reproduire en Europe, au détroit de Gibraltar. C’est également le seul membre du genre macaca à se trouver en-dehors du continent asiatique. La forêt de Bouhachem est l’une des rares régions du Maroc où ces macaques sont à l’abri du braconnage et du tourisme anarchique.

incendies au Maroc ; magot dans les cendres

©Barbary Macaque Awareness & Conservation (BMAC)

Des actions de sensibilisation

Ces deux dernières années, de nombreuses actions de sensibilisation ont été effectuées par l’association BMAC, soutenue par Beauval Nature, dans les écoles afin de concerner les plus jeunes générations à la conservation des magots. Aussi, en 2021, grâce à l’organisation d’un tournoi de football avec les populations locales, plus de 100 villageois, petits et grands, ont été sensibilisés à ce sujet.

Comment participer à la collecte de fonds ?

Si vous souhaitez participer à la collecte de fonds, aider à la conservation des magots, espèce en danger, et apporter une aide d’urgence aux villageois, c’est très simple. Il suffit de se rendre sur le site :

Je donne

Il est possible de donner 5€, 10€, 20€ ou davantage !

Articles similaires