Une initiative citoyenne pour les calaos terrestres !

Engagé dans la conservation des calaos terrestres de Leadbeater, Beauval Nature soutient – depuis plusieurs années – le programme déployé en Afrique du Sud pour protéger ces oiseaux classés « vulnérables » par l’UICN. En effet, ceux-ci souffrent de la destruction de leur habitat et précisément de leurs nids situés dans le tronc des grands arbres. Ce qui impacte très fortement leur reproduction. Pour lutter contre ce déclin et en lien avec le Mabula Ground Hornbill Project, Beauval Nature finance l’installation de nids artificiels dans les arbres pour encourager les couples à se reproduire. En outre, face à la diminution des ressources alimentaires naturelles, certains jeunes individus, délaissés par leurs parents, sont recueillis par les acteurs du programme pour y être nourris correctement et élevés à la main. Ils sont ensuite relâchés au sein de zones protégées.
Les calaos terrestres sont également menacés par la chasse, les collisions avec les lignes électriques, le commerce illégal, les empoisonnements et leur utilisation dans la « muti », médecine traditionnelle sud-africaine.

Découvrir le programme Beauval Nature

L’affiche placardée au parc national Kruger

Autre initiative liée au programme de protection des calaos : l’extension de la surveillance de l’espèce au parc national Kruger (nord-est de l’Afrique du Sud). Des affiches de sensibilisation ont été placardées dans tous les points touristiques du parc pour que les touristes puissent remonter des informations sur l’espèce. Grâce à cette communication et à un puissant relais des réseaux sociaux, les données ont considérablement augmenté : multiplication par 2 du nombre moyen d’observations par mail et multiplication par 10 des signalements par WhatsApp. Pédagogique, l’affiche détaille clairement les indications à suivre pour observer les calaos.

Par ailleurs, les 65 nids recensés dans le parc ont été analysés. Malheureusement, 18% se sont effondrés depuis 2015. Parmi les nids restants, 37% étaient actifs, avec des œufs déjà pondus dans 9 des nids et 45% étaient inactifs en raison sans doute de la chaleur intense et des pluies tardives. Les équipes locales doivent effectuer un nouveau relevé. Elles espèrent y voir de nouveaux œufs.

Crédit photos : © MABULA GROUND HORNBILL PROJECT

Articles similaires