Journée Mondiale de la Vie Sauvage 2019

Depuis 2014, le 3 mars a été décrété par l’ONU comme étant une journée de sensibilisation du grand public à la faune et la flore mondiale, ainsi qu’aux dangers qui pèsent sur elles : la Journée Mondiale de la Vie Sauvage. Cette sensibilisation est gravée dans l’ADN même du ZooParc de Beauval et de l’Association Beauval Nature. Alors profitons de cette date particulière pour rappeler l’importance de tout pan de biodiversité.

2019 – Protégeons la vie aquatique

Après la protection des grands félins en 2018, la Journée Mondiale de la Vie Sauvage met cette année un coup de projecteur sur la vie aquatique sous toutes ses formes, animale comme végétale, en eau salé ou en eau douce. Il faut dire que c’est sous l’eau que se sont développées les formes de vie les plus anciennes et que ces espaces immergés regroupent une large variété d’espèces, aujourd’hui en grand danger.

En plus de renfermer cette biodiversité incommensurable, les eaux présentes sur le globes sont d’une grande utilité pour l’Homme. Ces eaux filtrent et créent une grande partie de l’oxygène que nous respirons. Des populations entières vivent grâce à ce que leur fournissent les mers et océans. Sans même évoquer nos besoins en eau pour vivre, il est évident qu’il s’agit d’une ressource précieuse pour nous, comme pour toute vie sur Terre.

Beauval Nature et la vie sauvage aquatique

 

Pourtant cette ressource et tout ce qu’elle abrite est aujourd’hui menacée, en grande partie par les activités humaines. Surexploitation des ressources, changement climatique, pollution… On a récemment trouvé des molécules de microplastiques dans l’organisme de crustacés que l’on pensait jusqu’ici non exposés à nos déchets.

L’association Beauval Nature soutien deux programmes de protection et conservation de vie sous-marine. En Indonésie, c’est le récif corallien qui menace de disparaître, emportant avec lui toute sa biodiversité. Tandis qu’au Mexique, plusieurs espèces endémiques de poissons d’eau douce se sont déjà éteintes, dont le poisson tequila. Aux côtés des populations locales et des associations oeuvrant pour la conservation des espèces, nous mettons en place de nombreuses actions d’élevage, de réintroduction ou de sensibilisation du public.

Comment protéger la vie aquatique ?

Si vous aussi vous souhaitez participer à la protection de la vie aquatique, il existe des petits gestes qui peuvent y contribuer. Bien que l’action individuelle ne représente qu’une goutte d’eau face aux actions des gouvernements ou des groupes industriels, chacun peut participer à son échelle à la sauvegarde de l’environnement. Comme on dit, ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières.

Vous pouvez par exemple essayer de :

Articles similaires