Aujourd’hui, c’est la journée mondiale des océans

Ce 8 juin est décrété, depuis 10 ans, Journée Mondiale des Océans. Elle a été instituée à l’occasion du sommet de la Terre et des Nations-Unies tenu à Rio de Janeiro en 2012. Après des débuts timides, son impact dans la prise de conscience de la protection des océans est désormais reconnu à l’échelle mondiale. Cette journée a pour objectif de sensibiliser, informer et alerter les gouvernements et l’opinion publique sur la fragilité des océans, le rôle fondamental qu’ils jouent et la préservation de leurs ressources naturelles, source de nourriture et de médicaments pour une immense majorité de la population mondiale.

« L’océan : vie et moyen de subsistance » est le thème de l’édition 2021 et rappelle combien l’Homme et l’océan sont intrinsèquement liés. En effet, à travers ces quelques chiffres, on se rend compte de ce lien vital qui nous unit :

  • L’océan couvre plus de 70 % de la planète. C’est notre source de vie, soutenant la subsistance de l’humanité entière et celle de tous les autres organismes sur terre.
  • L’océan produit au moins 50 % de l’oxygène de la planète et abrite la majeure partie de la biodiversité terrestre.
  • Il est notamment la principale source de protéines pour plus d’un milliard de personnes dans le monde.
  • L’océan est aussi la clé de notre économie, avec environ 40 millions de personnes employées par les industries océaniques d’ici à 2030.

Ce thème s’accompagne d’une déclaration d’intention inscrite dans la Décennie des Nations-Unies pour les sciences océanographiques au service du développement durable qui a pour ambition de « conserver et utiliser de manière durable les océans, les mers et les ressources marines » d’ici l’horizon 2030.

À Beauval, ce combat pour défendre les océans n’est pas un vain mot. Pour sensibiliser le public, le ZooParc présente de très nombreuses espèces aux caractéristiques physiques fascinantes mais parfois méconnues. Répartis dans différents bassins et aquariums du parc, ce sont plus de 20 000 poissons d’eau douce et marin que l’on peut découvrir dans les serres tropicales ou dans le Dôme Équatorial. Tous ces poissons jouent un rôle spécifique dans leur milieu pour assurer équilibre et maintien de leur biotope.

Certaines espèces sont protégées comme les poissons téquila (Goodéidés). Vivant dans les eaux douces du Mexique, ils font l’objet d’un programme de conservation et de réintroduction soutenu par Beauval Nature. Après 20 ans de travaux et de recherche menés par des équipes mexicaines, cette espèce qui n’existait plus à l’état naturel, a été sauvée de l’extinction et a recolonisé son habitat naturel. Une « goutte d’eau » dans l’océan mais bien réelle !

Découvrir le programme

Si vous aussi vous souhaitez faire un geste pour la biodiversité, vous pouvez faire un don à Beauval Nature. Celui-ci sera entièrement reversé à l’un de nos programmes de conservation d’espèces menacées, qu’elles soient animales ou végétales.

Poisson tequila

Articles similaires