Journée mondiale des serpents : c’est aujourd’hui !

Qu’on les aime ou les déteste, les serpents fascinent ! Boa, anaconda, python, vipère, aspic, couleuvre, crotale, cobra… qu’ils vivent au fin fond de l’Amazonie ou dans nos prairies, les reptiles ne laissent personne indifférent ! Il en existe environ 2 700 espèces réparties sur toute la surface de la planète sauf en Antarctique. Cette journée est l’occasion de tenter la réhabilitation d’un animal mal-aimé qui suscite davantage répulsion qu’empathie ! Animal à sang froid, langue bifide (coupée en deux pour capter les odeurs), yeux sans paupière, absence de patte, crâne articulé, mâchoires mobiles pour ingérer les proies… les serpents cumulent les particularités physiques !

Considérée comme invasive et donc pourchassée (aux Etats-Unis par exemple) ou en danger car très convoitée pour sa chair fine (Chine et Asie du Sud-est), l’espèce se heurte à l’Homme quelle que soit sa région dans le monde. Certaines familles de serpents sont également très recherchées en tant qu’animaux de compagnie ou tuées pour finir en articles de maroquinerie…

anaconda jaune

Anaconda jaune

Au ZooParc de Beauval, on peut observer une quinzaine d’espèces différentes, ce qui représente environ 40 serpents. Ils vivent dans le Vivarium au cœur de la Serre des Chimpanzés et Orangs Outans et dans le Dôme Équatorial. Ce sont de magnifiques spécimens : le python réticulé peut dépasser les 9 m et l’anaconda vert peut peser 120 kg à l’âge adulte ! Les pythons réticulés sont les plus grands serpents au monde !

Afin de participer à la préservation des reptiles, des reproductions ont été effectuées ces dernières années. Cinq espèces se sont reproduites au parc : le python réticulé, l’anaconda vert et l’anaconda jaune, le serpent ratier des mangroves, le boa arc-en-ciel, le boa des jardins. Ces actions de conservation sont ciblées en fonction des espèces et de la diffusion entre parcs zoologiques.

anaconda vert

Anaconda vert

Beauval accueille uniquement des serpents constricteurs et non venimeux. Ce sont des serpents qui tuent leur proie, non pas en l’étouffant, mais en coupant sa circulation sanguine à force de serrage pour la manger ensuite. L’anaconda vert, par exemple, peut emprisonner des animaux de la taille d’un jaguar à l’intérieur de ses anneaux !

Au ZooParc, les plus gros, comme les anacondas et les boas, sont nourris une fois tous les 7 à 10 jours de viande. Leur corps fonctionne très lentement, ils n’ont donc pas besoin de manger plus souvent. Dans la nature, ces serpents peuvent passer plusieurs semaines sans se nourrir.

Qu’ils vous fassent peur ou vous impressionnent, n’hésitez pas à aller les observer au Vivarium ou dans le Dôme. Parfois, il vous faudra les déceler parmi la végétation luxuriante, parfois leur peau écaillée aux superbes couleurs et formes géométriques vous hypnotisera !

serpent ratier de taiwan

Serpent ratier de Taïwan

Articles similaires