L’art de la ruse se développe chez Mayombé !

Si vous suivez la vie de Mayombé et Djongo sur leur île de relâcher, il ne vous aura pas échappé que Djongo cherche très souvent à « voler » la nourriture de Mayombé, distribuée à distance par les soigneurs. Le mâle va même jusqu’à l’emplacement de la femelle pour lui chaparder les aliments. Or, celle-ci reste calme et ne s’énerve pas. Cependant, elle a mis au point une ruse ! Alors qu’elle mange habituellement lentement, il lui arrive désormais de tout fourrer dans sa bouche à vitesse grand V pour « sécuriser » ainsi son repas ! Vexé Djongo, comme tout mâle gorille, montre alors quelques comportements agressifs mais Mayombé ne réagit pas ou peu à ces manifestations. Hormis cette compétitivité alimentaire, les deux gorilles entretiennent de bonnes relations.

Mayombe pendant le nourrissage

Des gorilles en pleine forme

Ils sont tous les deux en pleine santé. Djongo, devenu « dos argenté* », continue sa prise de masse musculaire impressionnante. Le développement de sa crète sagittale** laisse penser qu’il deviendra un mâle imposant dans les années à venir. Pour l’instant, il s’épanouit dans une insouciance juvénile. Joueur, il effectue de petites courses et parfois s’amuse à tourner sur-lui-même. Il semble apprécier la vie sur l’île et profite largement de la nourriture dispatchée par les soigneurs notamment les fruits, avocats, salades et du maïs pré-cuit (une gâterie proposée exceptionnellement !).
Mayombé, quant à elle, poursuit sa croissance sans problème. Seul bémol : elle a tendance à stresser lors d’orages violents ou de fortes pluies. Durant ces intempéries, elle sursaute, se tient en alerte « tous azimuts », observe sans relâche les environs, et se couvre l’oreille avec son avant-bras ou son épaule. Ces gestes de protection se manifestent durant quelques jours puis s’arrêtent. Elle reprend alors un comportement classique.
Pour l’instant, au cours de la période écoulée (avril/mai), aucun comportement reproducteur n’a été observé entre les deux Grands Singes.

Découvrez quelques images de Djongo et Mayombé en train de se nourrir avec délectation !

*qualificatif généralement appliqué aux plus âgés mais ce caractère est présent chez tout mâle adulte en âge de se reproduire.
**crête osseuse sur laquelle s’attachent les muscles de la mâchoire.

 
Crédit photo et vidéo : ©The Aspinall Foundation

Articles similaires