Un deuxième girafon vient de naître au ZooParc de Beauval !

Si vous souhaitez vivre la naissance « comme si vous y étiez », voici un petit clip et quelques photos de Melman : émotions garanties !
 

Dimanche 11 juillet : carnet rose exceptionnel à Beauval ! Un petit girafon mâle, prénommé Melman, est né dans l’après-midi. Il mesure 1,70 cm et pèse 55 kilos. Il se porte très bien tout comme sa maman Binti dont c’est le premier bébé, après 15 mois de gestation. L’émotion fut grande à Beauval à ce moment-là car tout s’est passé rapidement à la Savane Africaine.

Retour sur une naissance intense et rythmée…

À 13h, Binti perd les eaux dans la plaine. Voyant que le travail commence, les soigneurs rentrent le groupe de femelles à l’intérieur du bâtiment. La future maman est mise à l’écart, le travail se poursuit. Binti reste debout tout le temps nécessaire puis met au monde le petit à 14h45 qui chute sur le sol (ce qui est normal !). La mise bas n’a pas été longue et s’est déroulée sous l’œil attentif des soigneurs et des vétérinaires, prêts à intervenir en cas de difficultés.

Dès la naissance, la toute jeune maman a léché doucement son bébé pour le débarrasser des muqueuses et de la membrane qui l’enveloppaient. Puis à peine 45 minutes plus tard, le nouveau-né s’est mis sur ses pattes ! Hésitant au début puis de plus en plus assuré jusqu’à galoper ! Cette rapidité à se mettre debout est naturelle et quasi-spontanée chez les girafes afin de pouvoir éviter les prédateurs et s’enfuir. Pour cela, il a été stimulé par sa mère qui lui a donné quelques coups de pattes pour l’inciter à se lever. Puis il a cherché les mamelles pour téter avidement. La première tétée a eu lieu à 17h15. Ensuite, les autres girafes se sont approchées pour faire connaissance et s’imprégner de son odeur. Elles ont manifesté beaucoup d’attentions à son égard, signe d’une belle cohésion de groupe et de « bienvenue au monde ».

Comme pour toute naissance, les premiers jours de vie font l’objet d’une surveillance accrue du nouveau-né par les équipes. Au bout de 24 heures, Melman a été examiné par les vétérinaires et soigneurs pour s’assurer de sa bonne santé et de sa vitalité.

À Beauval on se réjouit de cette excellente nouvelle que l’on est heureux de vous partager. Melman est donc le deuxième girafon né au ZooParc, 2 ans après la jeune femelle Kimia. Leur père est Momo, le seul mâle du groupe. Le groupe comprend désormais 4 femelles, 1 mâle et les deux juvéniles : Kimia et Melman.

Ce petit girafon représente un bel espoir pour la conservation des espèces menacées. Les girafes réticulées (Giraffa reticulata) sont en effet classées « en danger » par l’UICN. On en dénombrerait plus que 11 000 à l’état sauvage.

Articles similaires