Votre tchat avec Lisa !

Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Les passionnés de Beauval ont pu échanger avec Lisa, responsable du secteur Otaries, mercredi 28 février à 11h sur la plateforme Howtank. Nous vous partageons la retranscription du tchat. Bonne lecture !

Que faites-vous avec les otaries lorsque le spectacle n’est pas présenté ?

Lisa : En période hivernale, nous effectuons différentes séances d’entraînements : des sessions de jeux, d’entrainements médicaux, des répétitions sur des comportements qu’elles connaissent afin de les améliorer. Nous leur proposons aussi des enrichissements (ex : glaçons, jouets,…). Nous faisons des sessions individuelles ou en groupe avec 1 ou plusieurs soigneurs.

Avec le médical training avez-vous déjà pu faire des manipulations médicales ?

Lisa : Oui, grâce au médical training, nous réalisons avec les vétérinaires des échographies, des radios, des prises de sang. Nous pouvons aussi checker leur état général de santé, l’intérieur de la gueule, les dents, soigner les yeux si besoin, prendre leur température…

Est-il prévu que les otaries soient au programme des journées « Soigneur d’un jour » ?

Lisa : Pour le moment, en l’état actuel des choses, ce n’est pas prévu pour des questions de sécurité. Les otaries restent des animaux sauvages et potentiellement dangereux.

Combien y-a-t-il d’individus sur le secteur ?

Lisa : 11 otaries évoluent à Beauval : 7 sont au bassin du spectacle et 4 otaries « à la retraite » dans leur bassin non visible du public

A quel âge les otaries commencent les entrainements ?

Lisa : Nous commençons les entraînements dès que le petit est sevré !

Combien de soigneurs êtes-vous dans votre secteur pour gérer les otaries avec et sans spectacle ?

Lisa : Nous sommes 6 soigneurs en tout, 4 par jour.

Pouvez-vous nous présenter le groupe d’otaries ?

Lisa : Au bassin spectacle se trouve : Koen 24 ans (mâle dominant du groupe), Pako 5 ans (mâle), Boomer 1 ans et demi (jeune mâle), Vénus 10 ans (femelle), Kali 7 ans (femelle), Nele 5 ans (femelle) et Amy 2 ans et demi (jeune femelle). Au bassin retraite : Black 24 ans (mâle), Oula 24 ans (femelle), Lady 24 ans (femelle) et Maousi 19 ans (femelle) !

Pourquoi les soigneurs ne plongent plus avec les otaries ?

Lisa : Nous plongeons généralement avec les otaries mais cela dépend de la météo et de la motivation des animaux.

Justement Lisa comment vont les retraitées ?

Lisa : Elles vont très bien et continuent toujours les entraînements avec elles même à la retraite. Elles ont encore besoin d’activités et d’être stimulées mentalement !

Je crois qu’il y a maintenant une restriction en France pour les dauphins baleines etc dans les parcs. Est ce que les otaries aussi ? Ou pourrez-vous toujours en avoir au zoo et éventuellement les faire se reproduire ?

Lisa : Aujourd’hui, ce qui vaut pour les dauphins/orques ne vaut pas pour les otaries.

Est-ce que les otaries à la « retraite » peuvent jouer et voir les autres otaries présentent dans le bassin visible du public ?

Lisa : Les 2 groupes ne se mêlent pas. Ils sont dans des structures différentes.

Est ce qu’il y a une prévention pour les problèmes dentaire des otaries ? Cela éviterait peut-être qu’elles se fassent arracher les dents malades.

Lisa : Malheureusement c’est comme pour nous, certains problèmes ne se voient pas à l’œil nu. Et comme nous ne parlons pas l’otarie, difficile d’agir en amont. 😉

Gérez-vous d’autres secteurs que les otaries ?

Lisa : Nous nous occupons uniquement des 2 groupes d’otaries !

Koen a l’âge de la retraite il va bientôt rejoindre les autres ?

Pour l’instant, Koen reste présent dans le groupe du « spectacle ». Nous adaptons les séances à son âge ! De plus, Black (présent dans l’autre bassin) et Koen sont 2 mâles dominants, la cohabitation serait donc impossible.

Est-ce que vous attendez d’autre naissances ?

On espère 😉

Est-ce que de nouveaux exercices sont prévus pour le spectacle de cette année ?

Pas réellement de nouveaux exercices car tout se peaufine et s’apprend sur le long terme.

Combien de temps mettez-vous pour préparer un spectacle ?

Nous mettons plusieurs années pour préparer un spectacle ! On s’adapte au rythme de chaque otarie.

Combien de quantité de nourriture mangent les otaries par jour ?

Pour la quantité de nourriture, tout dépend de la saison, de l’âge et du poids de l’animal mais aussi des valeurs caloriques du poisson.

Y-a-t-il des programmes d’échanges ou conservation ou est-ce une espèce relativement « tranquille » ?

Comme tous les animaux présents au ZooParc de Beauval, les otaries participent à des programmes d’échanges pour éviter la consanguinité.

Utilisez-vous du chlore dans les bassins ? Si oui cela n’est-il pas dangereux pour les otaries ?

Du chlore est utilisé en faible dose, à injection lente. Le chlore peut être nocif s’il est mal utilisé mais ce n’est pas le cas ici.

Cela ne les perturbe pas d’être séparés lors de la retraite car elles ont dû nouer des liens avec les autres individus ?

Les deux groupes sont distincts. Koen et Vénus ont déjà été en contact avec les membres de l’autre groupe mais il n’y a pas d’attachement particulier chez les otaries. Elles vivent en groupe et non en « famille ».

Est-ce que le bassin est chauffé et si oui à quelle température ?

Le bassin est à température ambiante. C’est pour cela que les soigneurs ne plongent pas tout le temps l’hiver.

Y a-t-il toujours les anciens pensionnaires des anciens spectacles ?

Oui, les otaries présentent en bassin « retraite » ont participé à l’ancien spectacle. Koen et Vénus également.

Articles similaires