Les Grands Singes à l’honneur aujourd’hui !

Outre l’espèce humaine, l’appellation « Grands Singes » désigne les chimpanzés, gorilles, bonobos, orangs-outans, gibbons. Ces deux derniers vivent en Asie tandis qu’on trouve les chimpanzés, les gorilles et les bonobos sur le continent africain.

Les Grands Singes se distinguent de leurs cousins – les petits singes – par une absence de queue, une espérance de vie plus longue, une reproduction faible à modérée. Mais le plus différenciant demeurent leurs capacités cognitives développées. Les Grands Singes peuvent, en effet, fabriquer et utiliser des outils, se reconnaître dans un miroir, rire, pratiquer la chasse en commun et communiquer entre eux. D’ailleurs cette communication a fait l’objet d’études dont on peut voir plusieurs conclusions au ZooParc de Beauval. En lien avec les universités de Rennes 1 et de Lyon/Saint Etienne, l’association Beauval Nature s’est penchée sur les vocalisations de 4 Grands Singes. Il est donc prouvé qu’ils papotent entre eux… mais chacun sa méthode !

  • Assez solitaires, les orangs-outans lancent des appels isolés qui n’attendent pas forcément de réponse.
  • Les chimpanzés, eux, s’expriment en chorus, n’attendent pas leur tour pour prendre la parole, ce qui se transforme rapidement en tohu-bohu général !
  • Les gorilles entretiennent des conversations : chaque individu attend son tour pour communiquer. Le mâle est souvent au cœur des échanges avec la femelle.
  • Quant aux bonobos, ils échangent beaucoup mais ne se coupent pas la parole. Ils respectent leur tour !
gorille mâle

Mâle gorille des plaines de l’ouest en vocalise

Pour en savoir plus, rendez-vous à la Maison Beauval Nature, située au cœur du ZooParc : tout est dit sur nos panneaux pédagogiques ! Vous pouvez également vous procurer le Magazine Beauval Nature n°2 ici. Vous y trouverez un article sur la vocalisation des Grands Singes.

Malheureusement, toutes les familles de Grands Singes connaissent de forts déclins de leur population. Les menaces qui pèsent sur eux sont nombreuses : braconnage, chasse illégale, viande de brousse, déforestation, destruction de leur habitat, développement anarchique de l’activité humaine… Cependant, on note que certains Etats et ONG ont mis en place des programmes de conservation pour la protection de ces espèces emblématiques d’Asie et d’Afrique. On ne peut que s’en réjouir.

Très engagé dans la préservation des Grands Singes, le ZooParc de Beauval et Beauval Nature mènent différentes actions au quotidien. D’ailleurs, il en est une simple et facile à faire par tous les visiteurs : déposer son ancien portable. En effet, à l’entrée du ZooParc, une urne recueille des téléphones portables défectueux pour les faire recycler et en récupérer le coltan. Ce minerai se trouve majoritairement dans le territoire des gorilles des plaines de l’Ouest (en Afrique) et son extraction entraîne irrémédiablement la déforestation de milliers d’hectares de forêts. Ce petit geste, aussi anodin soit-il, compte !

femelle gibbon

Mickey, notre femelle gibbon à mains blanches

Quant à Beauval Nature, l’association soutient plusieurs programmes en faveur des Grands Singes. En Asie, elle participe aux actions d’Hutan en faveur des orangs-outans de Bornéo. En Afrique, elle est sur plusieurs fronts et vient en aide aux bonobos au Congo (les Amis des bonobos du Congo), aux gorilles des plaines de l’Ouest avec la réintroduction de Mayombé au Gabon en 2019 (Fondation Aspinall), aux chimpanzés avec le Jane Goodall Institute. Elle vient également de reprendre intégralement la gestion d’Help Congo, programme de conservation axé sur la protection des chimpanzés sauvages et le soin aux individus saisis par les autorités ainsi qu’au recensement de la biodiversité extraordinaire d’une portion du parc national de Conkouati-Douli au Congo. Chantiers de rénovation, recensement des espèces (éléphants d’Afrique, guépards, lamantins, mandrills…), travaux de recherche, sensibilisation des villageois à la conservation animale… Beauval Nature s’implique au quotidien dans Help Congo pour poursuivre la mission débutée il y a 30 ans. Des membres de Beauval Nature ou des collaborateurs du ZooParc se relaient sur place aux côtés des Congolais présents dans le campement.
 

Pour en savoir davantage sur les programmes soutenus par Beauval Nature :
Découvrir les programmes de conservation

Domi et N'Saka

Domi, femelle chimpanzé et son petit d’un mois N’Sàka

Si vous aussi vous souhaitez faire un geste pour la biodiversité, vous pouvez faire un don à Beauval Nature. Celui-ci sera entièrement reversé à l’un de nos programmes de conservation d’espèces menacées, qu’elles soient animales ou végétales.

Asato, Muda, Joseph… venez voir les nombreux Grands Singes qui vivent et s’épanouissent pleinement à Beauval. Récemment, nous avons eu la joie de voir naître N’Sàka, petit chimpanzé mâle, fils de Domi. Pour faire sa connaissance, retrouvez ici notre actualité et découvrez-le lors d’un nourrissage, bien agrippé à sa maman !
 

 

Et puis lors de votre prochaine visite n’oubliez pas votre ancien portable à déposer dans l’urne si vous le souhaitez !

bébé cercopithèque Diane

Urne pour vos anciens téléphones située à l’entrée principale du ZooParc

Articles similaires