Accéder au contenu principal

Journée mondiale de la girafe : protégeons l’animal terrestre le plus grand !

Journée mondiale de la girafe : protégeons l’animal terrestre le plus grand !

Le saviez-vous ? C’est à la Giraffe Conservation Foundation (GCF), soutenue par Beauval Nature depuis de nombreuses années, que l’on doit la Journée mondiale de la girafe, célébrée chaque année le 21 juin. Mais pourquoi le 21 juin ? « La Journée mondiale de la girafe est un événement annuel passionnant initié par la GCF pour célébrer l’animal le plus grand, le jour ou la nuit la plus longue (selon l’hémisphère où vous vivez !) de l’année – le 21 juin – chaque année ! Il s’agit non seulement d’une célébration mondiale de ces animaux étonnants et très appréciés, mais aussi d’un événement annuel visant à collecter des fonds, à sensibiliser et à mettre en lumière les défis auxquels les girafes sont confrontées à l’état sauvage », explique la GCF. Et ces défis sont nombreux. Il y avait entre 150 000 à 160 000 girafes en 1985, moins de 100 000 en 2015, soit environ 50 000 girafes de moins en 30 ans.

Les principales causes de cette diminution sont, selon l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature), la perte d’habitat (déforestation, conversion des terres, expansion des activités agricoles, croissance démographique), le braconnage, les changements écologiques (activité minière, conversion des terres, changements induits par le climat). L’estimation de l’espérance de vie des girafes dans la nature est de 10-15 ans contre 20 à 25 ans en parcs zoologiques. La girafe (giraffa camelopardalis) est classée « vulnérable » sur la liste rouge de l’UICN mais la situation varie en fonction des sous-espèces. Par exemple, les girafes réticulées que nous hébergeons au ZooParc de Beauval, sont classées « en danger d’extinction » depuis 2018. En 2021, le chiffre du nombre de girafes recensées a été revu à la hausse ! D’après la GCF, 117 000 girafes évolueraient à l’état sauvage contre moins de 100 000 en 2015. Cette augmentation est le fruit des efforts de protection et des translocations mais également le résultat d’une technique de comptage plus précise.

En savoir sur la girafe réticulée

Les actions de la Giraffe Conservation Foundation soutenues par Beauval Nature

Le programme de conservation des girafes, géré par la GCF, a pour mission de suivre et renforcer les différentes populations de girafes en Afrique, menacées par la disparition de leur habitat et la chasse. Beauval Nature soutient essentiellement leur programme en Namibie sur la girafe d’Angola (giraffa giraffa angolensis). La GCF mène des études génétiques afin d’identifier les différentes espèces et sous-espèces de girafes en Afrique et leurs répartitions respectives. Ces études servent également à évaluer le nombre de girafes sur l’ensemble du continent africain afin de déterminer le statut UICN des espèces et sous-espèces.

Je découvre le programme

20 girafes de Nubie équipées d’un émetteur

Il y a quelques semaines, en collaboration avec African Parks, la Giraffe Conservation Foundation a réalisé une vaste opération d’équipement. 20 girafes de Nubie vivant dans le Bandingilo National Park au Sud Soudan sont équipées depuis fin avril d’un émetteur. Ce matériel de suivi fournira à la CGF de plus amples informations sur les déplacements de ces individus dans cet immense territoire, largement inexploré. Beauval Nature soutient financièrement le suivi des girafes en Namibie. Ces dernières ne portent pas de collier GPS mais un émetteur situé sur l’une de leurs oreilles. En soutenant Beauval Nature, vous pouvez vous aussi participer à la protection des girafes en Afrique. Faire un don à Beauval Nature, c’est contribuer à leur survie !

Je fais un don

6 girafes à Beauval dont 2 qui ont moins d’un an !

Au ZooParc de Beauval, sur trois hectares de plaine arborée, vous pouvez admirer le groupe de girafes réticulées composé de 5 femelles (Binti, Baya, Chloé, Sofy et Tissaïa) et d’un mâle (Momo). Au sein de la Savane Africaine, les girafes vivent en totale harmonie avec les zèbres, hippotragues, autruches, rhinocéros blancs et les gazelles de Mhorr. Il y a un peu moins d’un an naissaient coup sur coup 2 girafes, Sofy le 20 septembre puis Tissaïa, le 1er octobre. Sofy, fille de Baya et Momo, pesait 69 kg et mesurait 1,85 m à la naissance. Fille de Binti et Momo, Tissaïa, pesait quant à elle 57 kg quelques heures après avoir vu le jour. Quelques semaines après leur naissance, fin novembre, Sofy et Tissaïa, sortaient en plaine pour la première fois avec leur mère respective Baya et Binti. Une première sortie qui s’est bien déroulée même si elles ont été frileuses au départ car la plaine était impressionnante en comparaison du box et du pré-parc. Depuis, Sofy et Tissaïa se sont bien habituées à cette vaste plaine de 3 hectares et cela se passe très bien avec les autres animaux, surtout les zèbres et les gazelles de Mohrr. Les visiteurs peuvent même les apercevoir courir dans ce bel espace ! Côté alimentation, elles mangent comme les grandes et avec appétit des légumes, des branchages et du granulé. Sofy aura 1 an le 20 septembre et Tissaïa fêtera également son 1er anniversaire quelques jours plus tard, le 1er octobre prochain. Nous ne résistons pas au plaisir de vous partager à nouveau la vidéo de la naissance de Sofy. Des images toujours aussi émouvantes même après plusieurs visionnages !

Vous avez craqué pour Sofy ? Vous pouvez parrainer le groupe de girafes réticulées. Tout parrainage, à partir de 20 €, est un don déductible à 66 % des impôts et vous recevrez de nombreux avantages : newsletter, goodies, fonds d’écrans, fiches pédagogiques, photos…

Je parraine un groupe

2 transferts vers d’autres institutions européennes pour la reproduction de l’espèce

Ces derniers jours, 2 mâles du groupe des girafes réticulées ont quitté Beauval pour d’autres zoos européens, Melman le 12 juin et Maïwenn le 18 juin. Ces transferts s’effectuent dans le cadre de recommandations du Programme Ex situ de l’EAZA, l’Association européenne des zoos et aquariums, pour la reproduction de l’espèce. Ces départs procurent toujours beaucoup d’émotions pour toutes celles et ceux qui œuvrent au quotidien auprès des animaux et plus particulièrement l’équipe de soigneurs de la Savane Africaine qui a dit « Au revoir » à Melman puis à Maïwenn à une semaine d’intervalle. Les transferts des 2 girafes se sont très bien déroulés et tout Beauval souhaite une belle vie à Melman et Maïwenn. Nos équipes avaient filmé la naissance de Melman, un moment très fort en émotion, de la mise bas de Binti aux premières galopades du girafon, en passant par les tous premiers soins pratiqués par les soigneurs et les vétérinaires.

Revivez ces émotions en regardant notre vidéo !

Apprendre à dessiner une girafe grâce à l’une de nos illustratrices

Dessiner un animal si grâcieux ? A priori, cela n’est pas facile mais relevez le défi en suivant les conseils de Maëlis, l’une de nos illustratrices, qui détaille les étapes pour réussir une belle girafe majestueuse. Une activité pour petits et grands à réaliser à la maison.

Rechercher un article