Accéder au contenu principal

Premier vol pour Paradiso 6 jours après sa réintroduction en Suisse !

Premier vol pour Paradiso 6 jours après sa réintroduction en Suisse !

Il était très précisément 10h34, mercredi 12 juin, lorsque Paradiso a décollé pour son premier vol. Une grande première qui aura duré 30 secondes pendant lesquelles le jeune gypaète barbu a effectué un beau virage avant d’atterrir en toute sécurité près de la niche de réintroduction, dans une cave rocheuse à 2 200 m d’altitude dans les alpes suisses. Durant l’après-midi, à 15h31, Paradiso entreprenait déjà un 2e vol court sensiblement identique au 1er. Un événement survenu 112 jours après sa naissance, un âge « normal » pour le premier vol d’un gypaète mâle puisqu’il leur faut en moyenne 120 jours. Ce premier vol, 6 jours après sa réintroduction n’est donc pas une surprise. Durant les premiers jours, Paradiso s’entraînait, développant sa musculature en se tenant debout ou en sautant et battant des ailes. Ces séquences durent 1 à 2 battements au début mais peuvent atteindre ensuite 30 battements. Plus un jeune vautour se rapproche de son premier vol, plus il réalise de tels exercices en une journée. L’équipe de réintroduction dénombre chaque battement d’aile. Le 8 juin, Paradiso en avait fait exactement 200. Il était donc bien prêt pour son premier vol.

Premier gypaète barbu né à Beauval à être réintroduit dans la nature

Né le 21 février à Beauval du couple La Rhune / Makalu, Paradiso est le tout premier gypaète barbu né à Beauval à être réintroduit dans la nature. Paradiso fait partie d’un Programme Ex situ de l’EAZA (EEP)* qui vise à réintroduire des gypaètes barbus dans plusieurs sites montagneux en France, en Espagne et en Suisse. Afin d’assurer un maximum de contacts sociaux entre les vautours et de maximiser leurs chances de survie, le protocole est de toujours relâcher au moins deux individus ensemble dont la différence d’âge ne doit pas dépasser une semaine. La femelle Gaïa provenant d’un zoo en Espagne (Centre de Fauna Vallacalent) est né le même jour que Paradiso à Beauval, le 21 février. Quant à Aurora, c’est la plus jeune du trio car elle a vu le jour le 7 mars en Autriche (Richard Faust Zentrum Specialised Breeding Centre).

Une réintroduction repoussée en raison des mauvaises conditions météo

Paradiso avait rejoint les 2 autres gypaètes, les femelles Gaïa et Aurora, en Suisse dans le parc naturel et animalier de Goldau en vue de leur réintroduction. Cependant, en raison des mauvaises conditions météorologiques, notamment de risques d’avalanche sur le site de relâcher dans les alpes suisses, la réintroduction des 3 gypaètes n’a pas eu lieu dimanche 2 juin comme prévu. En effet, de fortes chutes de neige ont obligé les équipes mobilisées à repousser l’opération qui a finalement pu être menée à bien le 6 juin à Melchsee-Frutt, station de ski située dans la commune de Kerns dans le canton d’Obwald en Suisse centrale.

Observez les 3 gypaètes en direct grâce à une webcam

Les 3 jeunes gypaètes ont été transportés jusqu’à une niche rocheuse bien protégée. Ils sont surveillés du lever du jour jusqu’à la tombée de la nuit. Les 3 oiseaux ont été bagués et préparés pour la pose d’un dispositif GPS qui permettra de suivre leurs déplacements. Paradiso, Gaïa et Aurora, peuvent être observés via une webcam. Vous pourrez voir ce qui est constaté par les équipes sur place : les 3 oiseaux s’entendent très bien et ils sont très tranquilles. Et avec un peu de chance, vous pourriez même assister à un nouveau décollage de Paradiso ou au premier vol de Gaïa et Aurora.

Visionner les images en direct

Beauval Nature soutient la VCF depuis plusieurs années

Cette réintroduction a été effectuée dans le cadre du Programme Ex situ de l’EAZA (EEP)* coordonné par la VCF (Vulture Conservation Foundation), soutenue par l’association Beauval Nature. Ces dernières années, plusieurs gypaètes barbus ont été relâchés près de Melchsee-Frutt. 11 d’entre eux ont survécu et ont déjà élevé avec succès leur première progéniture. Si vous souhaitez en savoir plus sur le programme mené par la VCF, vous pouvez consulter la page dédiée à ce programme sur le nouveau site de l’association.

Je découvre le programme

Parrainez La Rhune, la mère du petit Paradiso

Le gypaète barbu (Gypaetus barbatus) est classé « quasi-menacé » au niveau mondial sur la liste rouge de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature). Vous souhaitez agir concrètement en faveur de la biodiversité ? Vous pouvez parrainer La Rhune, la mère du petit Paradiso né à Beauval. Votre don sera entièrement reversé à l’association Beauval Nature qui soutient de nombreux programmes de conservation et de recherche contribuant efficacement à la préservation de la biodiversité.

Je parraine La Rhune

*Programme Ex situ EAZA (EEP) : programme de reproduction coordonné par l’EAZA (Association Européenne des Zoos et Aquariums).
Crédit photos : ©Marco Leisi

Rechercher un article